Bouteille isotherme, comment ça marche ?

bouteille isotherme qwetch

Pour garder votre boisson au chaud ou toute fraîche, il n’y a rien de tel qu’une bouteille isotherme. Inventée en 1892 par le britannique James Dewar puis perfectionnée en 1904, cette bouteille se montre pratique à amener au bureau, en randonnée, en voyage et pour de tas d’autres activités. Vous avez réussi à dénicher le modèle de vos rêves ? Place maintenant aux informations sur son fonctionnement.

Le principe de fonctionnement de la bouteille isotherme

Trois phénomènes sont maitrisés pour une bouteille isotherme perfectionnée. Il s’agit pour le premier de la conduction électromagnétique incluant un transfert d’énergie entre deux objets et dans le cas présent, entre la bouteille intérieure et celle extérieure. Pour arriver à ce résultat, les deux sont séparées par un espace vide. Ce vide peut bien être à l’origine du phénomène de convection qui consiste au réchauffement des parois extérieures par des courants d’air.

Enfin le dernier, l’émission de lumière infrarouge sur les parois extérieures qui se réchauffe à son contact. Les vertus réfléchissantes des parois intérieures emprisonnent ainsi le rayonnement de la bouteille.

Renseignez-vous sur différents modèles sur : https://alternativi.fr/shop/pour-emporter/bouteilles-reutilisables

Pour une meilleure expérience d’utilisation

Si vous avez réussi à mettre la main sur votre modèle coup de cœur, sachez qu’il existe des gestes simples, mais capitaux à effectuer afin de la réparer pour une bonne isolation. Procédez donc à un nettoyage complet, bouteille et bouchon, puis remplissez-la d’eau chaude ou froide pendant dix minutes maximum avant de la vider. C’est tout, il vous est désormais possible de l’utiliser.

Ouvrir ou fermer une bouteille est plutôt simple, direz-vous. Sauf que dans le cas de la bouteille isotherme, le mécanisme varie en fonction du modèle. C’est pourquoi il est conseillé d’accorder une attention particulière à la notice avant toute première manipulation.

À lire aussi : Top 3 des meilleurs chargeurs USB muraux !

Quel type de produit mettre dans la bouteille

En général, c’est une précaution dont on ne s’accommoderait pas pour des modèles en verre ou en plastique. Ceci n’est évidemment pas le cas de l’acier inoxydable. Bien qu’il soit vrai que ce matériau propose une résistance exceptionnelle à la corrosion, il n’en est pas moins qu’elle demeure fragile face à la rouille. Vous devrez veiller pour cela à :

  • éviter d’y insérer tout liquide contenant une forte concentration chlorée,

  • utiliser des matériaux abrasifs,

  • vous servir de solvants à base de javel lors de son nettoyage.

Comment la manipuler

Les bouteilles isothermes sont légères et présentent par la même occasion une fragilité conséquente. De ce fait, un chauffage aux micro-ondes par exemple risque de les abimer, de même que les chutes répétitives, surtout pour les modèles en verre.

Le second point concerne le choix de modèle. Il est important d’opter pour un produit qui convient exactement à vos besoins. Une bouteille remplie à moitié par exemple encourt le risque de voir son contenu se refroidir plus vite, l’espace laissé appelant à des courants d’air. Cela dit, il ne faut pas non plus remplir le thermos à ras bord, elle risquerait de goutter et de causer des brûlures ou carrément d’humidifier la moquette de votre voiture par exemple.Découvrez notre sélection des meilleures modèles de bouteilles isotherme sur : https://la-petite-bouteille-isotherme.com/