Quel écran gamer choisir ?

meilleur moniteur gamer

Pour faire un choix conséquent, il convient de noter que les caractéristiques techniques des écrans gamer dépendent de plusieurs paramètres : la dimension de l’écran, le temps de réponse, le taux de rafraichissement et le type de jeux auxquels vous jouez.

Les écrans LCD

Un écran LCD possède une configuration interne faite à base de cristaux liquide appelés pixels. La qualité de l’image est, elle, assuré par des LED, qui assurent un éclairage plus précis en réduisant l’épaisseur de l’écran. Le gain d’énergie est conséquent avec ce type d’appareils.

Pour les gamers, le choix est double : il peut s’agir d’un écran moniteur d’ordinateur ou d’un écran téléviseur. Dans l’un ou l’autre des cas, il existe des options intéressantes que vous ferez accompagnez des périphériques appropriées. Si vous recherchez un écran gamer je vous propose d’aller jeter un oeil sur ce site qui compare les moniteurs de gaming.

Une image fixe et un éclairage stable ne font pas tout.

A lire aussi : Quel cuiseur vapeur acheté ?

La dalle et le rafraichissement

Elle s’entend de la technologie qui définit aussi bien la qualité que la fréquence d’affichage de l’image : contraste, couleur, angle de vision, fourmillement, rafraichissement. Des dalles, il y en a plusieurs:

  • La TN : en termes de réactivité et d’économie d’énergie, c’est la plus fiable ; 2ms 120 hz et 5% de baisse de consommation d’énergie. Pourtant, quand il s’agit de contraste et d’angle de vue, c’est carrément l’horreur. L’image s’assombrit en axe asymétrique, avec un visuel bleuté dû à la mauvaise répartition de l’énergie à l’écran.

  • Les MVA et PVA : plus chères, elles n’égalent peut-être pas la TN en réactivité mais concernant les angles de vision et le contraste, elles ont de l’avance. Leur temps de réponse, actuellement de 5ms, explique les flous et les grésillements de l’image au moment des actions rapides. C’est aussi celles qui consomment le plus.

  • La IPS : son mérite, c’est de régler les problèmes de vision d’angles contre lesquels les autres dalles n’ont pas pu grand-chose. Là où le bât blesse, c’est au niveau de la réactivité et du contraste, également à peine les précédentes. Les modèles récents connaissent des améliorations sur ces deux points, en plus d’une consommation d’énergie en baisse conséquente même s’ils restent les plus chers.

A lire également : IPS,TN ou VA sur 01net