Le détecteur de fumée pour une maison sécurisée

Quand vous décidez d’installer un détecteur de fumée chez vous, que cela ne soit pas uniquement dans le but de respecter la loi qui impose qu’au moins un détecteur de fumée soit posé dans chaque logement. Votre sécurité et celle de votre famille n’ont pas de prix.  Ça, le législateur l’a compris.

Un moyen de sécuriser votre famille et vos biens

Avec environnement domestique saturé d’appareils électroménagers de tout genre, un court-circuit a tôt fait de provoquer un incendie. Pendant un incendie, la fumée, encore plus que les flammes, est la première cause de décès. En effet, le monoxyde carbone est le principal gaz que contiennent les fumées d’incendie. Le fait qu’il soit inodore, incolore, insipide et non irritant ne le rend pas moins mortel. Toutes ces caractéristiques le rendent difficilement détectable par les personnes exposées. L’intoxication au monoxyde de carbone, quand on y survit, peut provoquer des dommages au système nerveux et au cœur avec des séquelles à long terme. Quand on a conscience de tous ces paramètres, il parait plus qu’impératif de doter sa maison d’un détecteur de fumée. Le détecteur n’empêchera pas le feu, mais c’est une protection supplémentaire qui vous permet de réagir à temps pour stopper un début d’incendie qui menacerait votre vie et celle de votre famille et vous évitera de perdre vos biens, fruit du travail de toute une vie.

Le respect de la loi

Doter son appart, son studio ou sa maison d’un ou plusieurs détecteurs n’est pas un luxe, mais une exigence légale. En effet, depuis mars 2015, la loi Morange astreint toute personne vivant, dans un logement de le munir d’au moins un détecteur. Même si cette loi ne prévoit pas de sanction en cas de violation de cette prescription, elle stipule tout du moins qu’en cas d’incendie, toute personne ayant dérogé à l’installation d’un détecteur dans son habitation engagerait sa responsabilité. Ça implique dans ce cas que si un incendie se déclare chez vous alors que vous n’avez pas de détecteur, votre assurance peut se trouver en droit de vous déchoir de vos droits d’être assuré et payé.

Voir d’autres articles ici et ici